Home > Actualités > Mettre en œuvre des systèmes d’information avancés pour améliorer la gestion des aquifères

Mettre en œuvre des systèmes d’information avancés pour améliorer la gestion des aquifères

“Les systèmes de données et d’information sont essentiels à la gestion durable des eaux souterraines, car ils fournissent des connaissances sur l’état et la dynamique du système et soutiennent l’élaboration de modèles et de normes de gestion des eaux souterraines. Le projet vise à améliorer la gestion durable et participative des eaux souterraines en Méditerranée par la mise en œuvre de systèmes d’information avancés”.

C’est l’objectif principal du projet eGROUNDWATER, (Citizen Science and Information Systems based on ICTs for Assessment, Modelling and Sustainable Participatory Management of Groundwater), coordonné par l’IIAMA-UPV (Institut d’ingénierie de l’eau et de l’environnement de l’Université polytechnique de Valence) et impliquant un consortium de centres d’Algérie, d’Espagne, de France, du Maroc et du Portugal.

L’étude, qui fait partie du programme de financement de la R&D&I de la Fondation PRIMA (Partenariat pour la recherche et l’innovation dans la région méditerranéenne), vise à faciliter la gestion durable des eaux souterraines en développant des systèmes d’information avancés qui combineront la science citoyenne, des sources d’information innovantes (par exemple, des images satellites, des drones) et des sources de données traditionnelles.

Le projet analysera l’impact de ces systèmes d’information sur la qualité des modèles d’eaux souterraines et sur l’efficacité et la durabilité des règles de gestion des eaux souterraines, y compris les analyses sociologiques visant à déterminer comment les mécanismes de gestion des aquifères devraient évoluer.